Gertrude Stein

Née en Pennsylvanie dans une famille juive aisée, en 1874, Gertrude Stein voyage en Europe pendant son enfance (Paris et Vienne). Elle suivra des cours de psychologie et de médecine, en s'intéressant plus particulièrement à l'hystérie féminine.

Elle s'installe, avec son frère Léo, à Paris en 1903. Ensemble, ils vont réunir une des premières collections d'art cubiste, comptant notamment des œuvres de Picasso (qui lui fera son portrait, tout comme Picabia), Matisse et Derain.
En 1907, elle rencontre Alice B. Toklas qui deviendra sa secrétaire, sa confidente et sa compagne. Dans les années 20, leur appartement de la rue Fleurus attire toute l'avant-garde artistique ainsi que les auteurs américains de la "génération perdue" (comme James Joyce, Hemingway et Francis Scott Fitzgerald). Nourrie de ses influences diverses, son œuvre écrite se présente comme un itinéraire à travers tous les genres littéraires. Elle crée une nouvelle forme de langage, par un style fragmenté, abstrait, accumulant les répétitions et dénué de ponctuation. Ainsi, elle se forme un matériau poétique, romanesques, dramatiques ou encore lyriques. Elle meurt à Paris d'un cancer, en 1946.

Gertrude Stein eut, de son vivant, qu'une place énigmatique en marge de l'avant garde artistique et littéraire. Figure considérable et quelques peu monstrueuse de notre modernité, elle demeure malgré tout méconnue en France, où elle crée la majeure partie de son œuvre. Pourtant, son influence fut fondamentale aux États-Unis, tant dans la sphère du théâtre (Living Theatre, Richard Foreman) que dans celle de la musique (elle a écrit deux opéras, inspirant Virgil Thompson, John Cage) et bien sûr de l'écriture (Antin, Rothenberg, Ducan, Waldman...).


Oeuvres (non exhaustive):

- Les Guerres que j'ai vues.
- Trois Vies.
- Bonne Année.
-Paris.
- Le Roi ou on ne sait quoi.
- Dix Portraits.
- Ida, Un roman.
- Le Monde est Rond.
- Picasso.
- Les Choses comme elles sont.
- Brewsie et Willie.
- Autobiographie de tout le monde.
- Du sang sur le sol de la salle à manger.
- Autobiographie d'Alice Toklas.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire